Kaleidoscope

Archive for septiembre 2008

Si tout se passe bien, l’année prochaine à cette époque-ci nous ne serons plus ici, mais là où j’en avait déjà parlé… Ça fait longtemps qu’on y pense mais le parcours académique de mon chéri était tellement tortueux qu’on savait pas trop quoi envisager. Ça voudrait donc dire que cette année sera la dernière dans mon boulot de chiotte (mais il faut pas dire ça), c’est pour ça que j’écris en français et en termes pas très clairs comme ça ça vous force à lire entre les lignes mais ça me donne aussi la satisfaction d’exprimer ma joie sur mon blog! Surtout que, crotte de bique, j’en ai marre de m’autosensurer tout le temps au cas où on puisse me dire “il fallait pas faire ci, il fallait pas faire ça… blah blah blah!” (ça paraît que mon boulot me tappe sur les nerfs, hein).

*Edit* Que je sache, aucune personne malfaisante ne lit mon blog, mais “on sait jamais” et comme au bureau ils sont tous unilingues…

Bref, j’espère vraiment que ce projet va se concrétiser parce que ça fait trop longtemps qu’on n’a plus envie de vivre ici. Le seul truc qui m’angoisse le plus d’avance c’est “mais qu’est-ce-qu’on va faire avec le chat?” parce qu’on va être logé en résidence, donc pas de minous. Les loyers en appartement sont exhorbitants donc c’est options est un “big no, no”… Il nous faudra lui trouver des gens gentils qui veulent bien le garder pendant un an ou alors on le donnera a des amoureux de chats. Ça brise le coeur quand même! (Ma belle-mère me propose de l’envoyer chez elle au Brésil… option sûrement chère et pas très pratique si il fallait aller le chercher. Je pense aussi à une cousine en France qui aime les animaux. Option éventuellement plus faisable… Si elle est d’accord).

Sinon, si ça marche pas tout ça, ben je serais vachement triste, mais je tiendrais sûrement le coup un an de plus et après ça ça sera le vicariat de D (genre de stage -rémunéré- dans une église avant qu’il devienne pasteur) dans une destination inconnue (au Canada, Zétasunis, ou ailleurs).

L’année d’après sera le début de la “vraie vie”… et moi je prendrais la retraite! 😉

Anuncios

L’ennui est une mauvaise habitude.

J’ai constamment plein de trucs a faire, des livres à lire, des projets de couture, de la musique à déchiffrer (je dois pratiquer plus le piano), des articles à écrire sur se blog (et m’enregistrer), mais je me retrouve souvent sans l’envie de rien faire. Et je m’ennuie! C’est affreux, je m’ennuie parce que je n’ai l’envie de rien faire, bien que j’ai plein de choses à faire! Malgrès ce grand dilemme, j’arrive à me secouer de temps en temps et je fini par écraser ma paresse, ma fatigue et l’ennui.

Un véritable tour de force!

Pendant tout le mois de septembre, ma librairie d’occasion préférée (en fait y’en a qu’une ici, mais elle est vachement bien!) a tous les livres à 50% off du prix habituel qui est déjà habituellement très bas. Donc l’autre jour j’y suis allée “par hasard” et suis revenue avec plein de bouquins sympas!
Pour moins de $14, j’ai eu droit à:

  • une compilation de 4 romans d’Agatha Christie (hardcover)
  • Under The Toscan Sun, by Frances Mayes (j’ai vu le film que j’ai bien aimé, on verra si le bouquin est mieux)
  • The Bartimaeus Trilogy, Book I, by Jonathan Stroud (imprimé et relié de travers, mais c’est lisable)
  • Der Untertan Roman bei Heinrich Mann
  • Algunos Cuentos mexicanos inolvidables
  • The Professor, by Charlotte Brontë

Pas mal, hein! En plus j’ai une double satisfaction quand j’achète des livres d’occasion parce que j’ai l’impression de sauver quelques survivants d’un oubli assuré. Cette librairie est en fait une maison dont chaque pièce au rez-de-chaussé et à l’étage est remplie à ras bord, du plancher au plafont, de livres classés approximativement par sections… Il y a tellement de livres partout qu’ils ont dû abandonner l’idée de passer l’aspirateur depuis longtemps. Quand on cherche un livre en particulier, il faut déplacer les piles de bouquins en double rangées sur les étagères tout en faisant attention de ne pas se faire assomer par d’autres derrière en équilibre précaire. Je parle d’expérience. Hé hé! 🙂

Je me suis aussi acheté (sur Amazon) une grammaire de l’espagnol, sorte de révision niveau intermédiaire-avancé pour ceux qui comme moi parlent, lisent et écrivent la langue parce qu’on l’a “dans l’oreille”, mais qui ne l’on jamais étudié. Ou, je suppose, pour les gens normaux qui ont fait plein de cours d’espagnol il y a belles lurettes et qui ont besoin d’un petit rafraîchissement. Ça me fait du bien de comprendre tout à coup ce que je savais déjà sans le savoir…

En plus j’ai aussi craqué pour un livre bilingue English-español de contes latinoaméricains. Entre les deux je comprends tous les mots sans avoir à me jeter sur le dictionnaire pour augmenter mon vocabulaire dans les deux langues. Je me régale!

L’augmentation du prix de l’essence ne m’inquiète pas. Au contraire, j’ai hâte de voir moins de grosses voitures débiles qui m’empêchent de faire du vélo tranquille. Tout ces bétâts qui ne marchent même pas pour aller acheter un litre de lait au dépanneur du coin, j’ai envie de les voir marcher! Peut-être que si l’augmentation est vraiment signifiante, la ville où je vie va enfin penser à dessiner des pistes cyclables qui ont de l’allure (et qui ne disparaissent pas à chaque feu de circulation), construira plus de trottoir pour les piétons (au lieu de les forcer à marcher sur la chaussé) et sera enfin généralement moins bête dans la planification des espaces verts, etc.

Je rêve. La mentalité américaine n’est pas prête de changer, mais il y a peut-être une petite lueur d’espoir; au lieu de se mettre à pédaler, ils remonteront sur leur cheval! 😉

*EDIT* Houlà! Heureusement que je suis repassée par ici, c’était bourré de fautes! En plus j’ai oublié de dire -très important- que dans ma ville ils sont enfin en train d’élargir l’autoroute (la plus meurtrière du Canada), par contre personne n’a pensé à améliorer l’accés à la gare de train qui mène à Toronto! La voie ferrée existe déjà, mais les billets sont trop chers, donc personne ne prend le train, donc y’a un train pas très souvent… Pourtant le bus est toujours plein, même si le trajet dûre parfois 2 heures! (à cause des embouteillages…) Argh! 🙄

***
Le sujet de la rédac’ de ce mois-ci est “La hausse des prix”. Allez voir ce que pensent les autres!
Laurent, Olivier, Bergere, Bertrand, JvH, Hibiscus, Anne, Julien, Looange, V à l’ouest, Jo Ann v, William, Catie, Nanou, Julie70, Gazou, BlogBalso, Lydie, Lucile, Optensia, Joël, Linda, Julie, Ckankonvaou, Lodi, Mahie, Brigetoun, Renée, Mouton, Agnes, Laetitia, MissBrownie, Karmichette, Rikard, Dung, Pivoine Merlin, Sandrine et Adelaide.


De todo un poco

expatriate blog-of-the-month-september.png