Kaleidoscope

Archive for julio 2008

Waking up some days is easier than others. Sometimes the good mood is overwhelming, sometimes the moodiness can’t get away. I like waking up after a nightmare and realize that the worst has past, what I once thought was an impossible situation is in fact the starting point for an awakening.

Very often I loose hope in what we have come here for. I think that we might have done something wrong in the process, because we have been here for 4 years (and still here for more!) when it should have been a 3-years stay. Has God left us to fight for ourselves? Is he punishing us for my lack of faith?

Truth is that He is always at our side. Even the days when I drown myself in worries and dreams of escape. Even when I stress myself because I might not be “doing enough”.

He has a plan for us. Men might get in the way, our lives might do some detours, but we’ll get there. Where? I don’t know. Thinking of this gives me peace because I’m free to depend on some force greater than my own. The Lord almighty is guiding all my steps. Sometimes something that looks like “bad luck” is in fact the chance to look somewhere else, eyes wide open.

A finger’ s touch upon my lips
It’ s a morning yearning
Pull the curtains shut, try to keep it dark
But the sun is burning

The world awakens on the run
And will soon be yearning
With hopes of better days to come
It’ s a morning yearning

Another day, another chance to get it right
Must I still be learning
Baby crying kept us up all night
With her morning yearning

Like a summer rose, I’m a victim of the fall
But I’ m soon returning
Your love’ s the warmest place the sun ever shines
My morning yearning

Si je devenais soudainement millionnaire (ce qui, soyons franc, est fort improbable puisque je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout chanceuse), je ferais tout pour le devenir dans l’incognito. C’est quelque chose de s’enrichir parce que l’on devient reconnu de son talent, mais c’est autre chose de recevoir de l’argent sans avoir rien fait et de s’encombrer de publicité, paparazzi et faux amis.

Premièrement, je prendrais des vacances prolongées de ma job de bureau … disons « à durée indéterminée » (parce que vous le savez bien que c’est platte de travailler et en plus c’est mauvais pour le moral et la santé). Puis je partirais en voyage avec mon chéri pour tous les endroits proches et lointains que l’on veut visiter, mais qui restent dans la liste d’attente jusqu’à ce qu’on aie le temps et l’argent pour y aller : visiter nos familles en France, Argentine et Brésil (ouiii encore !), puis nos amis russes, les parents de notre filleule, qui habitent proche de Winnipeg, MB (oui, je sais, c’est la province d’ « à côté », mais c’est quand même 2300km de distance, soit plus de 22 heures de route !), puis les amis en Angleterre, France, Espagne, etc.

Après toutes ces visites, pour se reprendre nos forces ;-), il nous faudra découvrir quelque part qui soit nouveau pour tout les deux. Il y a encore toute une liste de villes que je ne connais pas en Italie et que j’aimerai tant voir ! J’aimerai prendre le train de Venise à Vienne (ou vice-versa) et puis improviser la trajectoire pour continuer vers l’est, vers la Russie. Apprendre le russe.

Vivre quelques temps en Allemagne, améliorer mon allemand.

Et puis quand j’en aurai marre de faire des trucs pas sérieux, je reprendrai mes études pour devenir traductrice (français anglais espagnol, pour commencer, puis rajouter portugais allemand italien, et peut-être russe un jour). Ça coûte cher les études en Amérique du Nord, c’est vraiment pour les riches!

Et puis on s’achèterait une jolie maison quelque part en Europe, une petite maison avec un grand jardin à la montagne avec vue sur un lac (où l’on puisse se baigner), une maison avec plein d’étages, d’escaliers tortueux et des passages secrets.

***
Merci une fois de plus à la rédac du mois pour ce sujet qui m’a fait rêver! Alons voir ce qu’on raconté mes petits camarades… Laurent, Olivier, Bergere, Bertrand, JvH, Hibiscus, Anne, Julien, Chantal, Looange, V à l’ouest, Jo Ann v, William, Catie, Nanou, Cecfrombelgium, Julie70, Gazou, BlogBalso, Lydie, Optensia, Joël, Linda, Denis, Julie, Le chat qui, Ckankonvaou, Lodi, Mahie, Asibella, Mariuccia, Brigetoun, Amanda, Renée, Agnes, Laetitia, 4nn3, MissBrownie, Karmichette et Rikard.

While some friends are away visiting family in Maine during the summer, they asked us to check on their house: water the plants, cut the grass and empty the dehumidifier in the basement. I don’t mind at all since they are the same friends who did the same thing for us when we were in Brazil (that is, water the plants only since we have neither grass nor dehumidifier). Plus, lucky me, they live very close to my office job so during my lunch hour I regularly take my bike or walk to their place and have lunch sitting on their porch in their backyard.

It’s calm, relaxing and allows me to get away from the routine of the office.


De todo un poco

expatriate blog-of-the-month-september.png