Kaleidoscope

Archive for julio 2007

I’ve prepared this recipe during the week-end for our weekly Bible study, slash barbecue, slash get-together that we have with some friends. It’s very simple, tasty, and curiously not too heavy in the stomach!

Since it’s a French recipe, allow me to translate it for you! 🙂

Ingrédients
Ingredients (huhu that was easy!)

Р500g de cerises noires d̩noyaut̩es, ou abricots, ou pruneaux / 500g of fruits (cherries, apricots, or plums, or any other fruit of the season)
– 100g de farine tout usage (je fais toujours moitié farine, moitié maïzena) / 100g of all purpose flour (I always mix half flour, half corn starch)
– 100g de sucre / 100g of sugar
– une pincée de sel / a “pinch” of salt (I’m not sure if there is such a term in English)
– 500ml de lait / about 2 cups of milk
– 4 oeufs / 4 eggs
– un verre à liqueur de rhum, kirch, ou cognac / a small liquor glass of rhum, kirch, or cognac

*Note* Si vous utilisez des fruits secs, tels qu’abricots ou pruneaux, laissez tremper quelques heures dans de l’eau chaude avec le verre de rhum. If using dried fruits (apricots or prunes), let them rest for a couple of hours in warm water and the glass of liquor.

Mélangez d’abord les ingrédients secs, puis les autres, jusqu’à obtenir une pâte homogène (aussi liquide que la pâte à crèpes). Dans un moule à tarte beurré et fariné, déposer les fruits, puis arroser de la pâte. Cuire environs une heure au four à 180°C (Th.6).

First mix the dried ingredients (flour, sugar), then the others until obtaining a liquid batter. Butter and flour a tart mold, dispose the fruits, pour the batter on top. Bake about one hour at 350°F.

Mmmmh!

Clafoutis aux poires (with pears)

My new mystery friend is a vintage sewing machine: a 1951 Singer Featherweight.

Before we married, D was renting a room at a lady’s home. When he was moving out to live with his bride (me! ~Do you see the little hearts here!~ LOL), he got it almost free from the landlady! 🙂

After a little online research, I’ve discovered that not only it is a very good quality machine “we don’t make them like it anymore” (I could have said as much), but it is also “the semi-precious jewel of the sewing machine world“!

My precious is a limited edition because it has the Centennial seal, marking the 100th anniversary of the Singer Manufacturing Co (1851-1951). Talk about a bargain!

It is very basic, sewing only a straight stitch, but since I am only a beginner I’ll try my hand with it first. I’ll figure out later if I need a new machine with more options.

I’ve been dreaming of sewing my own clothes for a long time. My problem with store-bought clothes being that 1) I have problems finding pants or skirt that aren’t to tight on my hips and aren’t too big on my waist, 2) I might like the design but not the fabric, 3) I might like the fabric but not the design. Enough reasons to learn how to do it myself.

*Note* My very first project is a dress… from the 50’s!
(Butterick says it’s “very easy”… We’ll see!)

Pour m’habiller, j’aime les choses 1) de bonne qualité, 2) une belle coupe, 3) un prix sympa. Je n’ai jamais regardé l’étiquette pour savoir la marque en premier, j’m’en fou royalement. Malheureusement souvent les choses bien faites finissent par être celles qui coûtent cher, c’est assez rageant.

Je ne pense pas avoir un style hippie, conservateur, chic ou sportif, bien que j’aie tendance à aimer ce qui est démodé! (Après tout, les modes changent!)

Pour moi les habits doivent être fonctionnels : je ne porterai pas une jupe pour faire du vélo, et je ne mettrai pas des talons hauts si je dois marcher toute la journée. Un peu comme des déguisements quoi! Quand je suis au bureau je m’habille « en secrétaire », à la maison « tranquille », quand j’enseigne « en prof de musique ». 😀

Côté coiffure, je suis naturellement frisée et j’ai une grosse tignasse (cad. des cheveux en masse), alors c’est assez chiant: je les attache tout le temps en queue de cheval, chignon, torsade, une tresse, deux tresses (à l’indienne), demi-queue, etc. J’ai aussi un fer à aplatir, mais c’est trop de travail pour faire quotidiennement, et en plus c’est assez déprimant parce qu’à la moindre humidité ils gonflent en moins de deux, et pouf! Le travail d’une heure disparaît à la vitesse de la lumière.

Sinon, je n’ai jamais été un fan de teinture de cheveux. Les gens font ce qu’ils veulent, mais j’ai toujours pensé qu’on naît tous avec une beauté naturelle et que si on se soigne bien, qu’on est propre et brossé, c’est le mieux qu’on puisse faire. Oui, bien sûr, je suis humaine et j’ai longtemps rêvé de ce que je n’ai pas. J’aurai bien aimé avoir les cheveux raides (pour pouvoir les friser à ma guise!) avec une coupe au carré “à la Pulp Fiction”… et les teindre bleu aussi, tien!


Un jour, j’ai demandé à une connaissance quelle était sa couleur naturelle et elle était incapable de me répondre! Elle se teint les cheveux depuis l’adolescence! D’autres se teignent depuis qu’ils en aperçoivent quelques blancs… Je trouve ça très moche de voir un vieux (~une personne d’un certain age) tout fripé avec des cheveux faussement noirs! L’expérience, les épreuves, les joies et les malheurs de la vie nous transforment physiquement. C’est normal. La vraie beauté à mes yeux c’est d’avoir apprit les leçons de la vie, savoir reconnaître ses erreurs et savoir marcher dignement devant soi.

Est-ce que vieillir ne fait pas partie de la vie?

*
Ce mois-ci, mes chers amis bloggueurs sont: Laurent, Bertrand, Jean-Marc, Julien, Bergere, Christophe, Isabelle, Hibiscus, Fred, Joël et Alcib.


De todo un poco

expatriate blog-of-the-month-september.png