Kaleidoscope

La rédac’ du mois – numero uno!

Posted on: Miércoles 20 diciembre 2006

Je me suis laissée séduire par le tourbillon d’un évènement bloguionesque qui s’appelle “La Redac’ du Mois”. Le 15 de chaque mois, Olivier envoie le sujet choisi à sa liste de blogueurs francophones internationaux et enthousiates pour que les lecteurs se réjoissent d’un traitement textuel magnifiquement rédigé (ça change des memes, hein!).

Bon, pour ce mois-ci j’suis en retard, mais comme ce sujet est celui qui m’a donné envie de faire partie du cercle (hmmm) littéraire (?), ben j’me lance dans le vent!

Rencontres par internet

Tout a commencé en 1999. Quelques année plus tôt, mon père m’avait persuadée que l’internet était la “communication du futur” et qu’il me fallait a tout prit une adresse email. Comme c’était gratuit et que je suis curieuse, j’avais donc cette adresse email sans l’utiliser souvent… Disons aussi que je n’avais pas encore apprivoisé le clavier (à la place du stylo/plume!), ni l’écran (à la place du papier!), ni la machine (qui ronronne!) et en plus on avait la connection dial-up qui occupait la ligne de téléphone, alors il fallait se dépécher… Bien emmerdant.

En ’99, l’année où j’ai reprit des cours d’allemand à l’Université McGill (c’était avant que j’étudie au Conservatoire), je rêvais d’aller passer quelques mois en Allemagne pour prouver mes connaissances de la langue qui m’avait fait suer en classe pendant 7 ans. J’avais besoin d’une motivation alors j’ai pensé à trouver un(e) correspondant(e) qui aurait les même intérêts que moi (musique, langues, bouquins) et dans la même tranche d’âge… C’est grâce à un forum du site de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (Deutsch-Französishe Jungendwerk) que j’ai contacté Amelie aus Mannheim, une amie que j’allais rencontrer plusieurs fois par la suite.

Quelques mois plus tard, j’ai laissé mon profil dans un des sites gratuits pour trouver familles d’accueil ou filles Au Pair (Au Pair World, Find Au Pair, etc.) et vers le mois de juin 2000, quand je perdais l’espoir de partir, en l’espace de 2 semaines j’ai été contacté par la superbe famille qui m’a ensuite hébergé pendant 2 mois, j’ai acheté mes billets d’avion et me suis retrouvée en terre inconnue! Le comble c’est qu’ils habitaient proche de Frankfurt-am-Main qui est dans le même coin que Mannheim (environs une heure en train)! Donc dès ma première journée de congé, je suis allée faire la connaissance d’Amélie et sa famille qui ont un piano à queue dans leur salon, et pour qui je suis vite devenue « die Karmen aus Kanada » (hihi).

Avec Amélie notre amitié ne s’est pas arrêtée à cette rencontre, à la fin de mon séjour en Allemagne nous sommes allées visiter München pour un week-end. L’année d’après c’est elle qui est venue me visiter à Montréal et nous sommes allées faire un p’tit tour du Québec ensemble pendant quelques jours. Puis l’été suivant je suis retournée travailler comme Au Pair en Allemagne pendant 2 mois, mais à Bad Schwartau cette fois-ci, proche de Lübeck dans le nord du pays. Ça ne m’a pas empêché d’aller visiter Amélie et ses parents plusieurs fois… Ils m’ont même payé le billet de train pour que je puisse aller chanter à l’anniversaire du père! Cool! En 2003, Amélie est revenue au Canada, mais elle est restée plutôt dans la région d’Ottawa. Elle était présente à mon mariage.

Il faut quand même que je rajoute que la deuxième famille d’accueil je l’ai aussi trouvée via un des sites pour Au Pair, et que je suis une fois de plus très bien tombée. Après les deux mois chez eux, je suis allée visiter l’Italie et là j’ai rencontré un correspondant italien très sympa, Luciano di Torino… que j’avais aussi contacté en répondant à son annonce dans un forum. J’avais été sa seule réponse!

*Edit* J’ai failli oublier de raconter une rencontre un peu moins charmante… Ben oui, internet c’est pas juste des gens géniaux, sensibles et sympas qui l’utilisent. J’ai aussi rencontré en vrai un correspondant qui était moins sympa, Constantino di Roma… C’est lui qui m’avait contactée, sûrement via un quelconque forum, mais je m’en souviens plus. Quand je suis arrivée à Rome (seule), il m’avait demandé de le téléphoner pour qu’on se rencontre, ce que j’ai fait le lendemain de mon arrivée puisque le soir même j’étais fatiguée (après 5h ou 7h de train c’est compréhensible, non?). Au point de rendez-vous (il m’avait décrit ce qu’il porterait, on n’avait jamais vu de photo l’un de l’autre), il parlait sans arrêt sur son portable alors je n’osais l’interompre pour lui demander “scusi, sei Constantino?”... Quelques 20 minutes plus tard, il s’arrête (enfin!) de parler pour regarder autour de lui et après un bref échange de salutations, il m’engueule presque de ne pas être venue vers lui, de ne pas l’avoir appelé le jour même de mon arrivée, et de ne pas avoir de portable pour être joignable en tout temps! (et dans ce cas, moi je pensais déjà qu’ heureusement j’en ai pas!). J’avais envie de m’enfuir en courant, mais bon je suis diplomate et je me disais qu’il avait peut-être eu une mauvaise journée… En fait j’aurai dû m’enfuir parce que la soirée était un calvaire… C’était pas l’enfer, mais je me suis emmerdée à mourir. Innutile de préciser que je ne l’ai jamais rappelé (bien qu’il me l’aie demandé!).

Voilà pour mes rencontres qui sont devenues « réelles ». Sporadiquement je participe aussi aux forums dans le site Travellerspoint où les voyageurs échangent des tips, des idées ou des conseils de globe-trotters, mais je ne suis jamais allée dans une de leur réunion.

Même si ça ne touche plus le sujet « rencontre », je dois dire que j’ai fait un long chemin depuis le temps où je me méfiais de l’ordinateur… Les emails (il faut dire courriels en français il parraît, sorry!) est le moyen de communication principal avec ma famille répartie aux quatre coins de la planète… Sans ça, je ne sais pas comment on garderait le contact.
Dernièrement j’aime beaucoup discuter avec mes amis (France, Espagne) et la famille (Brésil, Argentine) via MSN Messenger. Ils nous voient en direct à travers la webcam, et ils nous entendent (à chéri et moi) sans aucun problème d’écho ou d’une facture téléphonique juteuse!

Pour l’instant peu savent que je tiens un blog. Peut-être parce que comme certains blogueurs, je sens que je n’ai pas souvent été très bien écoutée par mes parents (ou misinterprétée). Donc vous, les lecteurs, vous êtes en quelque sorte des privilégiés! : )

J’ai pas vraiment de conclusion conclusive (héhé) mais je crois qu’il y a un cri qui me sort du gosier: VIVA INTERNET!

4 comentarios to "La rédac’ du mois – numero uno!"

Woah, la globe-trotteuse🙂 Heureusement qu’internet existe, c’est ce que je me dis tous les jours. Avant de m’en servir quasi quotidiennement, donc avant 1998, je trouvais ça compliqué, confidentiel, pas utile…. 8 ans après je me demande encore comment on faisait pour trouver des informations, commander des billets d’avions etc.

Tu as eu de la chance de voyager! en plus, internet t’a facilité la tâche en te permettant de te mettre en relation avec le monde entier pour trouver des points de chute (et des gens adorables en plus) ! *Moi de l’Allemagne, je ne connais que Cologne et Berlin, aber ich habe lust nach München zu fahren!* et de l’Italie, bon, j’ai de la famille en Ligurie mais je n’y vais quasiment jamais😦

Enfin chacun ses expériences, mais je n’ai pas entendu de choses horribles jusqu’à présent sur les rencontres par internet. Il y en a, c’est sûr, mais peut-être moins qu’on ne le croit finalement!

Hervé> et encore, en France, on a eu la “chance” d’avoir le minitel comme étape intermédiaire !

En tout cas, les contacts via internet demandent un peu d’entraînement, qd même … Enfin, surtout pour tout ce qui est recherche de l’âme soeur, histoire d’apprendre à éviter les fous furieux. Sinon, c’est qd même un moyen bien pratique de garder le contact (ou pas, d’ailleurs).

>Hervé: En effet, j’entend souvent des gens dire que sur internet on ne rencontre que des malades, mais ces gens-là sont souvent ceux qui n’ont même pas d’adresse email. Ils sont pas bien placés pour juger.

>Sandrine: J’ai un vague souvenir du minitel, mais je ne l’ai jamais utilisé (c’était trop cher)… Ça marche encore?

Eh bien moi j’ai rencontré mon chéri grâce à internet! et dans mon article du 31 décembre dernier, je raconte que nous avons fait notre première promenade d’amoureux 3 ans avant! En tout cas internet c’est génial!
Je regrette de n’avoir pas mordu plus tôt!
Bonne Année et RVC à la prchaine rédac du mois!

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

De todo un poco

expatriate blog-of-the-month-september.png
A %d blogueros les gusta esto: