Kaleidoscope

Archive for octubre 2006

Y’a plein de trucs ‘intéressants’ (bêtement sacarstique) aux actualités en ce moment: les essais de bombe atomique en Corée, le re-enterrement de Juan Perón en Argentine (ils sont un peu macabres les argentins! – hola mamita! jeje), un tremblement de terre à Hawaii, puis un peu plus proche de mon p’tit trou: un tempête de neige/pluie glacée au mois d’octobre…

La météo a été un peu folle la semaine passée. Certains l’ont déjà dit: il faisait froid au Canada. J’aurai quand même pu préciser de mon côté qu’il y a eu une tempête de neige dans ma région (Niagara), il y a eu une grande coupure d’électricité dans le coin de Port Colborne, Fort Érié (Canada), et Buffalo (U.S.); des routes ont été barrées et les écoles fermées pendant plusieurs jours. Un collègue du bureau, qui habite à Port Colborne, a eu droit à un “snow day” (journée de neige). Sa propriété était inondée (il a plu par dessus la neige, ça c’est vraiment dégueu), pas d’électricité, pas de téléphone (la batterie de son cellulaire est morte après nous avoir prévenu de sa situation) et il habite dans une ferme alors c’était le bordel. Le plus drôle (mais c’est pas si drôle que ça) c’est que Port Colborne et co. c’est vraiment pas loin de St.Cath (là où j’habite), à peine une vingtaine de minute en voiture le long du canal, mais nous on a rien eu du tout! Juste un peu frais et de la neige fondue! Quand je suis allée chercher Don Quixote au séminaire jeudi soir, je voyais arriver des voitures couvertes de neige provenance du sud!

On m’a expliqué que notre ville et alentours est influencé par le climat du lac Ontario, tandis qu’en allant vers le sud le climat est influencé par le lac Érié. C’est logique, mais je ne pensais pas que ça faisait une si grande différence météorologique.

medium_niagara.jpg

Le soleil c’était dans mon coin, les gros nuages c’était le mauvais temps!

Voili, voilou, un gracieuseté du super programme GoogleEarth grâce à quoi je peux voir la bâtisse où habite ma mère à Buenos-Aires, le coin de ma grand-mère en Argentine, la rue de mon frèrot en France, la ville de mes beaux-parents au Brésil… Je voyage sans bouger de mon fauteuil! (en attendant de faire mieux…)

Le muscle de mon épaule gauche (au-dessus de l’omoplate, par là) a recommencé à me faire mal. Alors oui, ça veut dire que je suis crevée-fatiguée, mais je n’ai pas encore trouvé la raison… Peut-être le changement de saison?

C’était un genre de surprise-panique en prenant ma douche vendredi soir: je lavais mes cheveux et tout à coup je touche un genre de bosse derrière le cou! P’taing! J’ai appelé Dada: “Viens voir ce truc!”. La peur de ma vie. À moitié hypocondriaque que je suis, je m’imaginai déjà avec un cancer, mourir jeune, c’est pas juste la vie… (Il faut dire que cette année, il y a eu John qui est décédé du cancer, et la maman de Maga qui est en chimio en ce moment, et le père d’une de mes élève… J’ose pas imaginer qui sera le prochain)

Pourtant je peux maintenant relativiser et affirmer que j’ai déjà ressentit cette douleur musculaire. Je dois avoir quelque chose de déplacé depuis quelques années… Il y a quelques hivers, après un entraînement de water-polo, j’étais même allée voir un médecin qui n’avait rien fait: “Tant qu’il n’y a rien de cassé, il faut laisser passer”. Les toubib qu’est-ce qu’ils sont cons! (jusqu’à preuve du contraire, j’en ai jamais rencontré un qui me donne un bon conseil…)

Samedi soir nous avions prévus aller au pot-luck dinner (chacun apporte quelque chose) de nos amis pakistans, j’étais en train de préparer les empanadas (10 au thon, 10 aux épinards/fromage), mais j’ai réalisé que je n’avais pas l’énergie pour sortir. Alors on les a mangé tout seuls nos empanadas (j’m’en plaindrais pas, y’en avais encore pour midi aujourd’hui, héhé).

Tout cela pour dire que si ça continue j’en parlerai à ma docteure qui me dirigera sûrement vers un/e spécialiste… (à suivre!)

*Note à part: Les Chroniques de Gnargnia (Narnia, pour les puristes) c’est chouette! Je viens de finir le 4ème livre et je continue mes aventures magiques.


De todo un poco

expatriate blog-of-the-month-september.png